Commerce électronique: les implications à connaître pour se préparer adéquatement

«Je vais faire faire un e-commerce par une agence, le mettre en ligne et l’argent va rentrer tout seul!»

Un rêve qui devient rarement (pour ne pas dire jamais!) réalité.

Imaginez une boutique qui a pignon sur rue avec la cette mentalité. La vitrine et les étalages seraient poussiéreux, personne ne serait disponible pour répondre aux questions et on y vendrait les mêmes articles, peu importe la saison. Iriez-vous dans ce magasin? Je ne pense pas.

À l’instar d’une boutique physique, votre commerce électronique demandera de l’implication de la part de son propriétaire pour toute la durée de son existence. On a donné quelques exemples d’actions à prendre pour dynamiser un e-commerce dans un précédent article. Voyons maintenant le travail que nécessite la mise en place de votre boutique virtuelle, avant même de penser recevoir le courriel victorieux de la première vraie commande!

 

Planifiez vos options de paiement

Si vous avez déjà un commerce physique, vous pouvez normalement utiliser le même fournisseur de solution de paiement pour votre boutique en ligne, la plupart des processeurs offrant ce service.

Si vous partez de zéro, il est recommandé de faire quelques recherches afin de trouver un partenaire dont la structure de tarifs sera la plus avantageuse. Par exemple, les frais fixes par transaction peuvent être le bon choix si vous vendez peu en volume des produits à prix élevé. Des frais calculés au pourcentage seront un meilleur choix pour un gros volume de produits à petits prix.

Il est recommandé de commencer les démarches assez tôt comme certains fournisseurs auront des processus plus complexes qui pourraient occasionner des retards sur l’échéancier prévu.

Planifiez votre livraison

Plusieurs questions seront à voir pour la livraison. Avec quelle entreprise de courrier allez-vous travailler? Quels seront les frais associés au transport de vos produits? Quel territoire allez-vous couvrir?

Et pour vos clients, combien allez-vous leur charger? Exigerez-vous une signature à la réception du colis? Auront-ils l’opportunité d’obtenir la livraison gratuite?

Garder en tête que les réponses à ces questions occasionneront plus ou moins de travail de gestion de votre côté. Par exemple, si vous souhaitez livrer hors du Canada, vous aurez à respecter les lois en vigueur sur les produits permis pour éviter les problèmes avec les douanes. Vous devrez aussi potentiellement afficher vos prix dans des devises étrangères.

Offrir un tarif de livraison fixe est aussi beaucoup plus facile à gérer (et plus simple pour vos clients!) que des frais calculés à la pièce.

Rédigez vos politiques

Plusieurs acheteurs voudront connaître vos politiques d’achat avant de passer à la caisse. Comment fonctionnent les retours? Quels seront les délais avant la réception de leur commande?

Négliger de répondre clairement à ces questions vous fera perdre des ventes à coup sûr.

Vos politiques seront déterminées en tenant compte du type de produits que vous vendez, mais aussi des décisions prises pour les options de livraison.

Gardez les choses simples! C’est notre meilleur conseil.

Organisez vos produits

Tout comme les départements d’une épicerie, vos produits seront classés par catégories sur votre site web. Bien planifier votre structure de produits est primordial. Non seulement la gestion de votre site en sera plus simple et efficace, mais vous vous assurerez d’une expérience utilisateur agréable pour vos clients.

Réfléchissez à une structure souple et qui aura le potentiel d’évoluer dans le temps. Exploitez les critères de sélection de vos clients pour votre type de produits pour faciliter leur magasinage.

Rédigez vos «pitchs de vente»

Il y a 2 différences fondamentales entre le magasin physique et le virtuel :

L’avantage
Le magasin virtuel a l’immense avantage d’être sans frontières. Il n’a pas de contraintes géographiques (vous pouvez vendre à un client à mille kilomètres de votre commerce physique) ni de temps (votre e-store est ouvert 24 h/24, tous les jours).

L’inconvénient
Aucun vendeur n’est disponible pour expliquer et vanter vos produits ou expliquer vos promotions.

Comment contourner ce désavantage? En informant! Plus vous donnerez de détails, plus vous réduirez l’incertitude de votre client potentiel.

Une bonne stratégie consiste à mettre de l’avant en premier lieu les avantages du produit avec une description plus marketing pour interpeller et intéresser votre client.

Il est ensuite important de donner les informations qui confirmeront son choix : dimensions, consignes d’entretien, caractéristiques techniques, garanties ou autres données pertinentes.

Généralement, il est aussi recommandé d’être généreux en images! Montrer votre produit sous tous ses angles et même en contexte rassurera le consommateur.

Pensez à toutes les questions potentielles que le consommateur pourrait se poser à propos de vos produits et assurez-vous de leur donner les réponses.

Garder en tête votre objectif numéro 1 : réduire l’incertitude.

Préparez vos actions de visibilité

Si vous n’êtes pas une marque connue ou que vous commencez sur le web, il est peu probable qu’une foule de consommateurs enthousiastes se précipitent sur votre site dès sa mise en ligne. Vous devrez vous faire connaître.

Vos actions de visibilité peuvent débuter avant même de finaliser la production de votre e-store. Donnez un aperçu de ce qui s’en vient sur les médias sociaux, préparez vos clients potentiels à votre arrivée officielle, collectez des courriels pour envoyer vos nouveautés et promotions en temps et lieu.

Au moment du lancement, offrez des promotions, faites de la publicité pour vous faire connaître, contactez des influenceurs qui parleront de vous, etc.

Votre commerce en ligne est maintenant prêt à recevoir votre première commande! Et ce n’est que le début. Continuez à faire vivre votre boutique, greffez-y un blogue, travaillez à votre SEO et vous aurez du succès.

N’hésitez pas à demander de l’aide à des experts pour les aspects avec lesquels vous êtes moins à l’aise. Ils pourront vous épargner temps, argent et maux de tête et vous permettre un retour sur investissement supérieur.

31 juillet 2017
Partager
Commerce électronique: les implications à connaître pour se préparer adéquatement
Suivez-nous
© 2017 Activis - Tous droits réservés | Crédits photos : La Vitrine Créative
Logo Activis