Guide de rédaction SEO

La rédaction de contenu est un élément clé dans la conception ou la refonte d’un site Internet. Avant de rédiger, il faut penser à plusieurs choses : la structure, la technologie, la rapidité et la sécurité du site. Il ne faut pas, non plus, négliger le choix des mots-clés et le volume de texte à intégrer pour obtenir un meilleur référencement naturel de la page et, ultimement, du site Internet. Nous avons donc préparé cet article pour vous guider dans la création de vos contenus.

Utiliser les matrices SEO

Les matrices ont pour objectif de guider le rédacteur ou la rédactrice dans le choix des mots, des termes et des phrases pour la création de textes. Vous pouvez donc utiliser les termes et les phrases dans la colonne « Keyword » tels quels ou en partie, dans vos textes, vos titres et vos sous-titres. Tentez de faire vos choix selon les critères suivants :

  1. Compétitivité organique : plus le chiffre est près de 0, moins il y a de compétition. Essayez donc d’utiliser les mots de plus faible valeur pour vous positionner plus facilement.
  2. Recherches moyennes mensuelles : maximiser l’utilisation de mots et de termes plus recherchés vous permettra de générer davantage d’achalandage.
  3. Intention de recherche: les intentions transactionnelles et d’investigation commerciale démontrent un intérêt de l’utilisateur pour acheter le produit ou le service dans un horizon à court terme.
  4. Compétitivité AdWords et coût par clic (CPC) moyen : afin d’éviter de payer un CPC trop élevé quand viendra le temps de faire du référencement payant, choisissez les termes aux CPC et à la compétitivité AdWords les plus faibles.

*Essayez de ne pas répéter plusieurs fois la même suite de mots

Si vous n’avez pas de matrice SEO pour vous guider dans votre rédaction, des outils comme SEMrush ou Google Trends peuvent vous aider à choisir les mots-clés pour générer un maximum d’achalandage sur votre page.

Segmenter son contenu

Segmenter votre contenu est essentiel pour obtenir un bon référencement naturel. Vous devez avoir qu’un seul sujet principal par page de contenu. Si plusieurs sujets sont abordés sur une page, tentez de les regrouper par sujets connexes. Dans un monde idéal, un seul sujet (dit H1) peut être abordé et subdivisé jusqu’à cinq sous-sujets (dits H2). Nous aurons alors un seul H1 et plusieurs H2. Par exemple, pour ce texte, on retrouve :

H1: Le SEO

H2: Utiliser les matrices SEO

H2: Segmenter son contenu

H2: Rédiger son contenu

Si un sujet principal contient plus de quatre ou cinq sous-sujets, vous pouvez le séparer en plusieurs pages, donc segmenter votre sujet principal. Ça permet aussi d’augmenter votre notoriété sur ce sujet, puisqu’il occupera une plus grande proportion de votre contenu total. Des stratégies de contenu comme un blogue ou de l’amélioration continue peuvent aussi venir combler certains vides si un sujet essentiel n’est pas assez volumineux. Vous pouvez aussi utiliser des sous-sous-sujets (H3, H4, H5…) pour diviser davantage vos textes.

Rédiger son contenu

Le nombre idéal de mots pour une page est très controversé dans la communauté web. On doit prendre en considération l’algorithme de Google, mais aussi le contenu que le visiteur lira réellement, l’algorithme de Facebook pour une visibilité maximale et plus encore. La longueur idéale d’un texte peut aussi varier selon le type de contenu (article de blogue, page d’accueil, page de service, fiche produit, etc.) et le média consulté.

Voyez comment la quantité de mots influence le trafic organique (les visites venant des moteurs de recherche par référencement naturel) :

Source : HubSpot (https://blog.hubspot.com/marketing/seo-social-media-study)

Les partages faits sur les réseaux selon la quantité de mots :

Source : HubSpot (https://blog.hubspot.com/marketing/seo-social-media-study)

En prenant toutes ces données en considération, nous avons simplifié le tout avec les moyennes suivantes :

  • Un texte devrait contenir 300 mots minimum.
  • Les pages et les articles les plus performants contiennent, en général, de 1750 à 2500 mots.
  • Il faut maximiser la quantité de mots pour un contenu consacré aux médias sociaux (ex. : articles de blogue).

Une fois que vos sujets sont divisés, vous pouvez enfin commencer à rédiger. Lorsque vous rédigez, gardez toujours en tête les trois types d’utilisateurs web :

  • Le curieux
  • Le rapide
  • L’exigeant

À travers toutes vos pages et vos contenus, vous devez être en mesure de satisfaire chacun de ces types de lecteurs.

Le curieux

Le type curieux aime lire du contenu sous forme de texte suivi. En fait, il lira souvent l’ensemble de la page si le contenu l’intéresse. Ce type d’utilisateur appréciera des textes soutenus, des études de cas, des témoignages clients.

Le rapide

Pour convertir l’utilisateur de type rapide, vous devrez privilégier une forme plus légère. Ce type d’utilisateur lira rarement l’ensemble de la page. Il va préférer survoler les sous-titres (H2) et lire seulement les textes qui l’intéressent. Il appréciera les résumés sous forme de liste à puces ou d’icônes, les vidéos et les illustrations.

L’ exigeant

Le type exigeant a un comportement qui se rapproche beaucoup du lecteur rapide, mais il aura des attentes plus élevées quant à l’expérience générale du site. Vous satisferez ce type d’utilisateur en vous assurant d’avoir un contenu à jour, exact et qui répond à ses besoins.


Il faut donc, pour chacun de vos sujets, combiner l’ensemble des éléments pour satisfaire tous vos clients potentiels, qu’ils soient curieux, rapides ou exigeants.

 

Bonne rédaction!

Liste de révision SEO

Assurez-vous de respecter ces critères avant de mettre votre page ou votre site Internet en ligne.
Sans frais

Veuillez entrer votre courriel pour recevoir la liste de revision

Web 101

Pourquoi faut-il avoir une infolettre?

Dans vos efforts constants entourant l’augmentation de vos ventes grâce au web, il existe peut-être encore un élément sur lequel vous hésitez: pourquoi devrais-je avoir une infolettre?

Activis
Web 101

Petit guide pour déménager sur le web!

Votre guide de changement d’adresse sur le web. Vous déménagez? N’oubliez pas de «déménager» sur le web aussi ! Trop souvent, on tombe sur des fiches Google Entreprise ou même …

Activis